L’AMOUR FLOU : L’AMOUR QUI SE TRANSFORME

Sara Andrade with amour  | Qu’est-ce-que c’est l’amour ? Des fleurs ? Des câlins ? Des bagues ? Une maison ? Des enfants ? Des livres ? Des cigarettes ? Des chiens ? Ou des simples démonstrations ? De la bienveillance ? 

Aimer est devenu un besoin, une sorte de consolation entre nos esprits et l’idée de vie, le système finalement. Une espèce de souffrance conviviale, supportable. Aimer quelqu’un devient, même une obsession qui nous oblige, quoi qu’il en soit, à nous demander : pourquoi ? A quoi sert-il d’aimer ? Mais l’amour une fois fini, est-il toujours amour ? Oui ! Mais avec un adjectif derrière.

L’amour  peut être fini, platonique, utopique, fou ou flou.

On s’est trouvé dans une salle de cinéma à regarder un film qui s’appelle Amour Flou ; le nom nous a beaucoup interpellé puisque on s’attendait à voir la présentation d’un amour qui n’est pas trop clair, et voilà ! En fait c’est justement ce qu’on y perçoit, très ordinaire pensez vous…

L’histoire d’un couple en train de divorcer qui n’a pas le courage de se séparer, c’est quand même bizarre, parce que les deux personnes se séparent et en même temps veulent rester unis et du coup c’est l’amour qui survit. Les deux personnages principaux sont Romane Bohringer et Philippe Rebbot, des acteurs résidant à Montreuil qui ont pris la décision d’avoir un “sépartement” (ce mot n’existe pas en fait) où ils vont s’installer avec leurs enfants et vivre une vie “des Ex” comme si cela était une nouvelle forme de relation.

A la fin de la projection il y a eu une rencontre entre le public et les producteurs/acteurs qui ont décidé d’aborder toutes sortes de questions et pouvoir partager leur expérience en expliquant les difficultés qu’ils ont affronté pour réaliser ce long métrage.  

Quand je leur ai demandé s’ils étaient vraiment divorcés, Romane a toute de suite répondu oui, bien sûr ! Mais ensuite à une autre question les deux ont eu une courte discussion devant tout le public et Philippe m’a montré du doigt en me disant : “Voilà la réponse à votre question”. 

Cet enjeu est une manière de s’aimer pour de vrai en acceptant le fait de ne plus vouloir consommer un amour épuisé en maintenant dans un bon état le château des émotions et des expériences vécues pour ne pas jeter en l’air une relation construite à base d’amour et tolérance. Serait-ce une nouvelle façon d’envisager une rupture ? Ou l’amour ? Ou encore ; une bonne façon d’affronter la fin d’un mariage ? 

Quoi qu’il en soit les protagonistes et créateurs s’aiment bien mais en même temps ils ne s’aiment plus (apparemment).  Bien plus ! 

On peut quand même affirmer, que le titre est tout à fait idoine.   

J’ai assisté à la projection du film brut, c’est à dire celui qui vous allez pas à trouver sur internet, celui qui les acteurs et créateurs ont donné aux producteurs et qu’ils sont modifié. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s