Archives pour la catégorie Actualités & politique

OUI OUI OUI

Sarah, le 16.12.12

Quelques-uns des membres de Nouvelles vagues se sont rendus à la manifestation du dimanche 16 décembre en faveur de l’homoparentalité et du droit au mariage homosexuel. 

Conformément à nos habitudes, nous n’avons pu nous empêcher de faire un petit streetstyle de la manifestation. 

Sreetstyle par Sarah et Guillaume.

joli jupe

fraise

La jeune ci-dessous porte le tee-shirt Gay.OK offert gratuitement aux manifestants par American Apparel.

anna

musicienne

mariées

DSC00423

DSC00435

De retour de la manifestation, dans le métro deux jeunes personnes discutent entre elles, l’une déplore de ne pas avoir eu l’autocollant mais se rassure car elle a eu l’affiche, les badges, et un drapeau multicolore. Pour sûr, en 68 elle ne serait pas partie sans son pavé-souvenir. Je dénonce intérieurement son fétichisme avant de me demander si je ne suis pas tout aussi risible, contente d’avoir recueilli quelques images pour  le journal. Une manifestation ne va pas sans son kitsch et ses clichés certes, mais sans doute ne faut-il n’y l’y réduire ni s’y réduire. Faisons mieux : épousons et faisons épouser sa cause.

Une manif (pas) comme les autres.

« les français, toujours dans la rue pour un oui ou pour un non »

Pour un oui cette fois-ci, un GRAND OUI, un oui orgasmique[1] au mariage, à l’adoption, et à la PMA pour les homosexuel(le)s. Pour un oui certes, mais aussi en réaction aux manifestions qui ont eu lieu au cours du mois dernier contre ces mêmes droits. Aussi le doigt qui se lève, annulaire protestataire, est-il celui qui porte la bague.

La cause est sérieuse : au mirco, on rappelle que ce n’est pas la gay pride. Tout le monde a en tête les dernières manifestations « anti », les sourires pincés de l’homophobie latente quand elle n’est pas agression violente, et la frilosité des gouvernements qui ont peur de mettre les mains à la pâte. Pourtant, « c’est meilleur avec les droits » [2], n’est-ce pas ?

La cause est sérieuse, mais on peut la revendiquer avec joie, humour, voire –fait rare en moments militants – second degré. La manifestation réchauffe les coeurs au centre de la capitale. Des arcs-en-ciel se dessinent aux fenêtres en soutien aux manifestants et le ciel se montre clément : il ne pleut pas, l’atmosphère est douce.

On défile de la Bastille au Luxembourg, histoire de se faire entendre même des vieux sénateurs… La manifestation se termine, on met la musique sur le boulevard Saint-Michel, on danse, on chante, et encore une fois on dit OUI OUI OUI.


[1] Allusion aux simulations d’orgasmes organisés autour de certains chars.

[2] Le slogan est arboré par le collectif lesbien des Barbi(e)turix. Si vous voulez découvrir les chef-d’œuvres de la littérature lesbienne, je vous enjoins à faire un tour sur les pages de leur fanzine  http://www.barbieturix.com/