Archives pour la catégorie Vie associative

Rencontre au Corps à corps avec Eliakim

Romain Dufrechou | Dans le cadre du dispositif Acte&Fac, le service culturel de notre faculté a laissé Carte Blanche aux onze troupes de la promotion 2017 2018. C’est à cette occasion que j’ai participé à l’atelier proposé par Eliakim, un des membres de la Compagnie Théâtre au Corps, venu partager sa passion. Lire la suite Rencontre au Corps à corps avec Eliakim

Quand le Collectif Là-Bas parle de Mysterioso-119

Albien Gakegni | Toujours dans le cadre de  la carte blanche donnée aux compagnies du dispositif Acte&Fac qui a eu lieu à la Sorbonne Nouvelle début mars, le  Collectif Là-Bas  nous présenté Mysterioso 119, une pièce écrite par Koffi Kwahulé en 2004. L’univers de la scène est semblable aux coulisses d’un asile psychiatrique. L’émotion suscitée par la comédienne place le spectateur au centre d’une réflexion sur la responsabilité individuelle. Lire la suite Quand le Collectif Là-Bas parle de Mysterioso-119

Big Brother… dans ta carte bleue ?

Sarah Chopin  | Que penses-tu de l’impact des technologies sur notre vie ? Ton smartphone et toi : inséparables ou ennemis jurés ? Es-tu plutôt aficionado d’Amazon ou préfères tu boycotter ce monstre du commerce en ligne ? Voici le genre de questions auxquelles il nous était donné de répondre, lors de l’atelier d’éducation populaire organisé par Anaïs et Mélissa, metteurs en scène et auteurs de la compagnie La Sticomiss. L’atelier a été proposé dans le cadre de la carte blanche donnée aux compagnies du dispositif Acte&Fac organisée par le service de la Sorbonne nouvelle entre le 5 et le 10 mars. Lire la suite Big Brother… dans ta carte bleue ?

Des extraterrestres parmi nous ?

Albien Gakegni Le collectif Oupeknek, de passage à la Sorbonne Nouvelle dans le cadre du projet Acte&Fac, dévoile son projet de réalisation d’un spectacle sur la vie extraterrestre. Par une mise en scène qui requiert l’attention d’étudiants intéressés par la fiction et toutes sortes d’expériences métaphysiques, ces jeunes talentueux nous proposent un théâtre extra commun. Et si le signal extraterrestre devrait être capté par le petit radio club de la Sorbonne Nouvelle ?

Lire la suite Des extraterrestres parmi nous ?

Enfin de la Sophrologie en art théâtral

Albien GAKEGNI | Dans le cadre du projet Acte&Fac qui accompagne les compagnies théâtrales étudiantes vers la professionnalisation, un dispositif nommé Carte blanche a rassemblé les dites compagnies pour réfléchir ensemble sur la croisée de leurs univers. Organisée du 5 au 10 mars 2018 par le service d’action culturelle de la Sorbonne Nouvelle, elle s’ouvre cette année avec Happy Mâle de la compagnie Théâtre Au Corps. Un atelier qui enseigne la richesse de la communication corporelle par le gestuel. Le déroulement de cet atelier, très marquant, a transformé notre mission d’observateur en une immersion totale dans la scène. Lire la suite Enfin de la Sophrologie en art théâtral

L’interview Nouvelles Vagues #1 : le replay !

Le 27 novembre 2017, le Pôle Communication de Nouvelles Vagues a organisé la première Interview Nouvelles Vagues diffusée en live sur la page Facebook du journal !

Les étudiants de la Sorbonne Nouvelle ont pu poser toutes leurs questions à Sarah Dumont, journaliste freelance et enseignante à Paris 3. Au menu : parcours d’études et conseils pour devenir journaliste, actualités du métier, renouveau des supports et nouvelles tendances, déontologie, témoignages, …

Le tout est à redécouvrir en replay, grâce au fabuleux travail de  Fusilli Production !

L’Interview Nouvelles Vagues #2 est en cours de préparation ! 😉

 

En attendant, rejoins-nous sur Facebook ou sur Twitter !
Des choses à nous raconter, des projets à nous proposer, de l’amour à partager ?
-> journalparis3@gmail.com <-

 

L’équipe Communication remercie chaleureusement Sarah Dumont pour son témoignage passionnant et sa disponibilité. Un grand merci également à Fusilli Production pour leur beau travail de captation et de montage. Et enfin, bravo aux équipes de communication qui ont conceptualisé, réalisé et promu cette première interview : Annie, Blandine, Syrine, Viknesh. 

Un extrait de L’interview Nouvelles Vagues sera publié dans le 10e numéro du journal papier, à paraître début 2018. 

« Crafting for change », le projet étudiant de solidarité internationale #1

Maria del Mar Rodriguez, en collaboration avec Juan David Londoño | En allumant une télé, en consultant son compte Facebook ou Instagram, nous nous rendons compte qu’il ne faut pas chercher trop loin pour prendre conscience d’une réalité problématique. Les personnes qui essayent de s’échapper de leurs pays deviennent des réfugiés dans un autre. La plupart du temps, ces personnes ne réussissent pas à s’intégrer facilement. La langue, le fait que leur savoir-faire et leurs diplômes ne sont plus valables les empêche de s’inscrire dans une nouvelle société.  Lire la suite « Crafting for change », le projet étudiant de solidarité internationale #1

Dans les coulisses du Festival À Contre Sens

Annie Welter | Du 20 au 24 novembre se sont déroulées les auditions pour le festival À Contre Sens, organisé chaque année par l’Association Théâtrale des Étudiants de Paris 3. Ce mardi, Nouvelles Vagues s’est glissé dans les rouages de l’ATEP3 et du Festival, et a assisté de façon privilégiée à quelques auditions – récit.  Lire la suite Dans les coulisses du Festival À Contre Sens

Le Larmoire, nouveau média étudiant

Par Clément Lasselin, le 22/09/15
LE LARMOIRE
Logo
nouveau média étudiant
Qui sommes-nous ?
Des étudiants. Dans la vingtaine. De Sorbonne et d’ailleurs. Qui aimons lire être lus. 
Des étudiants en histoire, lettres, sciences politiques, médias (sans attache à un UFR, vous l’aurez compris) s’étant aperçus que ces dernières années ont été marquées par une dépolitisation croissante de la jeunesse. Ne croyant plus en ses représentants, en un pouvoir – qu’importe sa couleur – trop éloigné d’elle et de ses idéaux, de ses attentes et de son mode de vie, elle a abandonné les champs de la critique et de l’engagement. 
Eduquée par un système qui ne lui apporte guère les fondamentaux en sciences politiques et sciences sociales, cette jeunesse garde pour elle ses rêves et se flétrit. Elle se mobilise puis oublie. Crie et s’aveugle.
En cela, et dans une bien modeste mesure, Le Larmoire nous est apparu comme un moyen parmi d’autres de motiver des jeunes, voire n’importe qui, de tenter d’apporter un certain savoir critique en le mêlant aux mille joies de la fiction. 
Dans cette volonté, il y a un idéal d’engagement. Peut-être trop peu mature, trop peu sérieux, trop « intello’ du Quartier Latin ». Mais il y a au moins une passion.
Entrez dans Le Larmoire !

Jeune association dont l’idée, la constitution et la création se sont faites durant les vacances, Le Larmoire ouvre grandes ses portes à tous les étudiants de Paris intéressés par la littérature. Cherchant à mêler actualité et fiction, textes et sons, Le Larmoire se veut aussi (surtout ?) un entrepôt à écrits pour tous ceux qui se prêtent de près ou de loin, au plaisir d’écrire.

Son nom fait référence et à cette pièce de mobilier rustique, mystérieuse boîte de bois, remplie ou à remplir, qu’on ouvre avec curiosité et inquiétude mêlées impatient de découvrir ce qu’elle ose contenir; et aux Moires de la mythologie grecque, tisseuses du destin du monde. Le Larmoire est en effet un combiné entre la découverte de ces informations qui nous appartiennent à tous, avec un parti pris personnel osé et assumé; et un embellissement des styles d’écriture propres à chacun, comme un toucher différent selon chaque charpente.

Les portes sont ici : http://www.facebook.com/revue.LeLarmoirehttps://lelarmoire.wordpress.com/