Archives du mot-clé amour

La Havane

Albien Gakegni ∣ Je suis l’être d’ici, citoyen de ton territoire
Métisse par mon identité d’étranger
Exilé par désir d’être ici où dans les rues la joie se distribue
Le silence des jeunes jours ressemble à une paix qui dure
A une amertume qui se retire et libère l’âme.
Tes jeunes filles sont d’une bienveillance à chanter
Tes vieillards sont sages et tes ancêtres béatifiés
Pour garder intacte la mémoire de ton histoire.
Ton hymne ressemble au bonheur qui croît sans cesse. Lire la suite La Havane

Call Me by Your Name

Tess Noonan ∣ 
Call Me by Your Name est un film qui colle a la peau, comme la sueur en été, comme les gouttes d’une pêche trop juteuse, comme le souvenir d’un amour passionnel, d’un désir brulant… Lire la suite Call Me by Your Name

Hotarubi no Mori e

Daphné ∣ Une petite critique pour un petit film de 45 minutes d’émotions. Basé sur le manga de Yuki Midorikawa publié en 2002, Hotarubi no Mori e, est une histoire d’amitié entre deux personnes dont les vies deviennent inévitablement entremêlées alors qu’ils n’auraient jamais dû se rencontrer. Lire la suite Hotarubi no Mori e

Harold et Maude : « vivre simplement les choses simples »

Galaad Saussey- -Even | Dans l’atmosphère chaude et chaleureuse du théâtre de l’Épée de Bois, où la beauté de l’intérieur éblouit, sans aveugler, et vous donne envie de ne jamais repartir, j’ai reçu une pluie d’étoiles dans les yeux. Aussi beau à voir que, parfois, douloureux à recevoir, la mise en scène d’Harold et Maude par Jean-Denis Monory est un véritable chef-d’œuvre, une leçon de vie, de philosophie et de simplicité. Lire la suite Harold et Maude : « vivre simplement les choses simples »

Lolita et le pouvoir de l’imaginaire

Albien Gakegni ∣ L’histoire de Lolita  est celle de la vie d’un homme de 40 ans qui tombe amoureux d’une fillette de 12 ans. Apologie de la Pédophilie ? C’est en tout cas la raison de sa censure aux Etats-Unis. Lire la suite Lolita et le pouvoir de l’imaginaire

King Krule – The Ooz

Adélaïde Plancoulaine ∣ Mes mots sont trop pauvres pour la souffrance qui habite cet album.

The Ooz et sa couverture colorée cachent, en effet, une beauté obscure, difficile à pénétrer et à interpréter. Nu sous le nom de King Krule, Archy Marshall couche ses pensées les plus sombres dans une opacité presque dérangeante. Solitude, désillusion, rupture, manque et perdition dans un chaos contrôlé d’influences punk, jazz ou trip-hop. Lire la suite King Krule – The Ooz

Trahisons : une représentation poétique

Emma Caputo ∣ Parue en 1978, l’œuvre dramatique d’Harold Pinter était de retour sur les planches du Lucernaire du 23 août au 8 octobre.Deux ans après sa rupture avec Emma, épouse de Robert, son meilleur ami, Jerry, la retrouve dans un café où ils se laissent emporter par les souvenirs de leur relation. Lire la suite Trahisons : une représentation poétique