Archives du mot-clé cinéma

CONFÉRENCE / TABLE RONDE : LES FILMS EN COSTUME : LE RÔLE DU HMC

Loan Peuch | Le 13 mars de 14h à 16h en amphi D03, se tenait un événement regroupant quelques dizaines de personnes et cinq intervenants dont Michel Demonteix, Edwige Morel D’Arleux et Josée de Luca, tous trois professionnels du cinéma. Après une courte présentation du livre de Josée (Souvenirs poudrés, Broché, 2018) la conférence commence, sous forme de questions/réponses, animée par Aure Lebreton et une autre camarade. Quatorze questions seront ainsi posées, menant toutes à des réponses aussi limpides que passionnantes.

Lire la suite CONFÉRENCE / TABLE RONDE : LES FILMS EN COSTUME : LE RÔLE DU HMC

Divagations sentimentalement hivernales

Nouvelles Vagues est enchanté de présenter le poème hivernal de : 

Loan Peuch | Les allées des jardins sont mortellement gelées dans une robe hivernale, lacérant les branches, glaçant les bancs bruns, emprisonnant la chaleur de la place dans une prison d’ambre blanche. Les flocons s’écrasent contre un sol métallique sur lequel résonnent les échos des vents troubles. Des âmes abritées derrière de longs manteaux gris parcourent cette grande rue parsemée d’arbres agonisants, leurs lèvres crachent leurs souffles pétrifiés de froid et leurs bouffées de cigarette, comme d’ultimes soupirs, cherchant à réchauffer le corps inerte du printemps défait. Des yeux grésillants dans une brume impénétrablement diaphane, des visages roses dont les teintes s’évaporent sous les flots grisâtres tombant en une averse légère et planante, un rideau se déposant comme un négatif sur leurs joues. Les cinémas bordant les rues et avenues voisines diffusent toute la journée des films en accord avec cette ambiance, un noir et blanc strident ou épuré, on fume beaucoup, on se déchire dans les rues animées de la ville, on se perd dans nos sentiments les plus purs, sous les caméras les plus inventives, les plus créatives, les plus voluptueuses, on se noie dans la chaleur de nouvelles vagues. Le plus proche se situe à deux rues de la place, il est assez grandiose pour être repéré dès qu’on entrevoit le virage qui y mène. Il est cerné d’immeubles haussmanniens aux volets ouverts et aux rideaux chancelant dans la froide agitation du vent hurleur. La porte cochère de l’un d’eux est placée exactement en face de celle du cinéma, et le toit de ce dernier est coupé juste en dessous des premières fenêtres.

Aux heures tardives, elle s’y accoude, et peut ainsi voir le sang du ciel vermeil se répandre onctueusement sur les néons balbutiants de l’édifice. Ses cheveux bruns doucement balayés par une brise torturée, elle laisse ses avant-bras dépasser de l’encadrement arbitraire de la fenêtre et de ses battants uniformes. Son pull à rayures encaisse le premier les morsures fauves d’une nuit désespérée, la lumière envahissant l’appartement est sublime. La grand place s’éteint et pourtant, tout semble brûler, tout semble dramatiquement s’effondrer, le doux bruit de la pellicule qu’on projette ne fait que débuter.

 

La critique cinématographique de Julie : Bohemian Rhapsody

Julie Guenot | Si vous ne connaissez ni Queen ni Freddie Mercury vous y verrez l’histoire extraordinaire d’un homme pétri de talent parti de rien et entré au panthéon des rock stars. Mais si vous êtes fan de ce groupe mythique, vous serez fascinés par la vie fantastique de cet artiste de renom pour le meilleur et pour le pire.

Lire la suite La critique cinématographique de Julie : Bohemian Rhapsody

Le portrait du mois #2 : Rod Paradot

Marie Desalle | Tombé par hasard dans le monde du cinéma, Rod Paradot est un jeune acteur plein de ressources, vrai et touchant.

Lire la suite Le portrait du mois #2 : Rod Paradot

Hotarubi no Mori e

Daphné ∣ Une petite critique pour un petit film de 45 minutes d’émotions. Basé sur le manga de Yuki Midorikawa publié en 2002, Hotarubi no Mori e, est une histoire d’amitié entre deux personnes dont les vies deviennent inévitablement entremêlées alors qu’ils n’auraient jamais dû se rencontrer. Lire la suite Hotarubi no Mori e

Le portrait du mois #1 : Camélia Jordana

Marie Desalle ∣ Artiste montante du cinéma et de la chanson, Camélia Jordana devient peu à peu une artiste incontournable dans les arts qu’elle investit. Lire la suite Le portrait du mois #1 : Camélia Jordana

Une Nuit au Max avec Guillermo Del Toro

Marie-Amélie Huard de Jorna | Salutations cinéphiles ou amateurs de cinéma de genre ! Le nouveau film de Guillermo Del Toro « La forme de l’eau » est sorti sur les écrans français cette semaine. Pour l’occasion et en hommage à ce grand réalisateur du cinéma fantastique, le cinéma le Max Linder à Paris (9ème) lui dédie une Nuit au Max. Lire la suite Une Nuit au Max avec Guillermo Del Toro

3 Billboards et In the Fade : comment apaiser sa soif de vengeance ?

Corentin Lê | La sortie simultanée de In the Fade et de 3 Billboards permet de constater un traitement de la vengeance diamétralement opposé au sein de deux films aux synopsis pourtant similaires (attention spoilers).

Lire la suite 3 Billboards et In the Fade : comment apaiser sa soif de vengeance ?

Le festival du cinéma allemand de retour à Paris

Sarah Bronsard | Rencontres inédites, moments bouleversants, émotions garanties… la session 2017 était prometteuse ! Lire la suite Le festival du cinéma allemand de retour à Paris