Archives du mot-clé Théâtre

Elle court elle court, la Cie Désirades

Annie Welter | La Course : une pièce poétique, puissante et touchante, à la croisée entre course à pieds frénétique, solitude post rupture et « épanouissement » professionnel.  Jusqu’au 7 avril au Théâtre La Reine Blanche. Lire la suite Elle court elle court, la Cie Désirades

La contrainte, bienfaitrice de l’écriture littéraire

Albien Gakegni ∣ Clôture ce samedi 10 mars, de la semaine de la Carte Blanche avec un atelier d’écriture dirigé par l’auteure du collectif Projectile, Agathe Peyrard. Lire la suite La contrainte, bienfaitrice de l’écriture littéraire

Rencontre au Corps à corps avec Eliakim

Romain Dufrechou | Dans le cadre du dispositif Acte&Fac, le service culturel de notre faculté a laissé Carte Blanche aux onze troupes de la promotion 2017 2018. C’est à cette occasion que j’ai participé à l’atelier proposé par Eliakim, un des membres de la Compagnie Théâtre au Corps, venu partager sa passion. Lire la suite Rencontre au Corps à corps avec Eliakim

Quand le Collectif Là-Bas parle de Mysterioso-119

Albien Gakegni | Toujours dans le cadre de  la carte blanche donnée aux compagnies du dispositif Acte&Fac qui a eu lieu à la Sorbonne Nouvelle début mars, le  Collectif Là-Bas  nous présenté Mysterioso 119, une pièce écrite par Koffi Kwahulé en 2004. L’univers de la scène est semblable aux coulisses d’un asile psychiatrique. L’émotion suscitée par la comédienne place le spectateur au centre d’une réflexion sur la responsabilité individuelle. Lire la suite Quand le Collectif Là-Bas parle de Mysterioso-119

Harold et Maude : « vivre simplement les choses simples »

Galaad Saussey- -Even | Dans l’atmosphère chaude et chaleureuse du théâtre de l’Épée de Bois, où la beauté de l’intérieur éblouit, sans aveugler, et vous donne envie de ne jamais repartir, j’ai reçu une pluie d’étoiles dans les yeux. Aussi beau à voir que, parfois, douloureux à recevoir, la mise en scène d’Harold et Maude par Jean-Denis Monory est un véritable chef-d’œuvre, une leçon de vie, de philosophie et de simplicité. Lire la suite Harold et Maude : « vivre simplement les choses simples »

Des extraterrestres parmi nous ?

Albien Gakegni Le collectif Oupeknek, de passage à la Sorbonne Nouvelle dans le cadre du projet Acte&Fac, dévoile son projet de réalisation d’un spectacle sur la vie extraterrestre. Par une mise en scène qui requiert l’attention d’étudiants intéressés par la fiction et toutes sortes d’expériences métaphysiques, ces jeunes talentueux nous proposent un théâtre extra commun. Et si le signal extraterrestre devrait être capté par le petit radio club de la Sorbonne Nouvelle ?

Lire la suite Des extraterrestres parmi nous ?

Le portrait du mois #1 : Camélia Jordana

Marie Desalle ∣ Artiste montante du cinéma et de la chanson, Camélia Jordana devient peu à peu une artiste incontournable dans les arts qu’elle investit. Lire la suite Le portrait du mois #1 : Camélia Jordana

Et le grand méchant capitalisme les dévora tous vivants

Annie Welter | Jusqu’au 4 mars au Théâtre de Belleville, venez spéculer sur la valeur des choses, du théâtre, des gens, de la vie. ≈ [presque égal à], écrit par Jonas Hassen Khemiri et mis en scène par Emmanuelle Jacquemard (Cie 411 pierres), explore le quotidien de cinq personnages qui se dépatouillent avec leurs problèmes, leur argent et leurs questions existentielles : une pièce incisive où tout est remis en question. Surtout l’argent. Lire la suite Et le grand méchant capitalisme les dévora tous vivants

« Je ne suis pas une arme de guerre » : une mise en scène émouvante mais perfectible

Annie Welter | Dans Je ne suis pas une arme de guerre, Anila Dervishi incarne la parole de Sevdije Ahmeti, une militante féministe Albanaise. Auteure de Journal d’une femme du Kosovo, février 1998 – mars 1999, elle y dénonce les pratiques de viols et d’épurations ethniques perpétrées par les Serbes envers les populations Kosovares pendant la Guerre du Kosovo ; Zenel Laci a mis en scène ces témoignages dans une pièce choc, présentée au Théâtre du Gymnase jusqu’au 26 février critique (avec spoilers). Lire la suite « Je ne suis pas une arme de guerre » : une mise en scène émouvante mais perfectible